Morocco

Date of review:

April 2008 - 1st session of the UPR working group


Indicative information on the broad consultation process at the national level

Coming soon.

Get in touch with NGO groups or coalitions working on a submission to the OHCHR

International human rights NGOs:

Coming soon.

Regional human rights NGOs or regional coalitions:

Arab Bureau for Human Rights - hc.rhba|ofni#hc.rhba|ofni

National human rights NGOs or national coalitions:

AMDH - Association Marocaine des Droits Humains

Draft submissions provided by NGO groups

Prisonniers politiques: L’Association Marocaine des Droits Humains a décidé de lancer à partir de début Septembre 2007 une campagne (dénommée « Campagne LIBERTE ») pour la libération des 8 détenus du 1er mai, tous membres de l’AMDH, et la libération de tous les détenus politiques. Cette campagne, qui a débuté le 1er septembre par le meeting organisé par l’AMDH à Rabat le 2 septembre, coïncide avec la Campagne Internationale lancée sur le même thème par Amnesty International.

Rapports alternatifs de l'AMDH devant les organes conventionnels: Rapports AMDH

Other relevant information

Monde du travail : Le Maroc épinglé [1]
Dans son premier rapport annuel, la Confédération syndicale internationale ne ménage pas le Maroc. Elle évoque mort d'homme, exactions et licenciements abusifs de travailleurs syndiqués dans le Royaume. Les constats établis par la CSI qui regroupe plus de trois cents syndicats du monde entier, ressurgiront lors de la conférence annuelle tripartite de l’OIT où chaque pays tente de vendre son image d’Etat socialement responsable. Ce qui risque de mettre à mal le Maroc.

AMNESTY INTERNATIONAL

Déclaration publique
Index AI : MDE 29/011/2007 (Public)
Bulletin n° : 195
ÉFAI – 11 octobre 2007
Maroc et Sahara occidental. Des défenseurs sahraouis des droits humains risquent une nouvelle peine d'emprisonnement

Amnesty International est préoccupée par le fait que deux défenseurs sahraouis des droits humains, Brahim Sabbar et Ahmed Sbai, risquent d'être condamnés à une nouvelle peine de prison à la suite de leur comparution en justice le 8 octobre 2007 pour «offense à magistrats». Ces deux hommes, reconnus coupables lors d'un précédent procès d'«appartenance à une organisation non autorisée» et d'«incitation à des actions violentes de contestation», purgent déjà des peines d'emprisonnement. Amnesty International pense qu'ils pourraient être des prisonniers d'opinion, détenus pour leurs activités pacifiques de défense des droits humains et du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.

Bibliography
1. Mohamed Zainabi, LeReporter, mis en ligne le 14 octobre 2007
Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License